Mercredi 17 Mai 2017

CIGDL : Former, informer, réguler les professions de l’immobilier

Des membres soumis au même code de déontologie

Depuis 1971, la Chambre immobilière du Grand-Duché de Luxembourg (CIGDL) agit pour soutenir et défendre les métiers du secteur de l’immobilier : agent immobilier, syndic de copropriété et promoteur.
Ses missions sont diverses, mais toutes ont pour principal objectif d’agir pour la formation, l’information et la régulation des professions qu’elle représente.
Le futur membre doit montrer patte blanche pour devenir membre de la CIGDL, il convient tout d’abord de suivre la bonne procédure, à commencer par une formation de 5 mois auprès de la Chambre du commerce. Se former à la gestion d’entreprise aux professions de l’immobilier est la base», explique Isabelle Phalippou, responsable professions de l’immobilier de la CLC. Seuls les membres formés et autorisés à exercer peuvent ensuite soumettre leur adhésion à la CIGDL. « Les personnes désireuses de créer leur entreprise doivent s’adresser au Ministère de l’économie pour obtenir les autorisations dans le domaine des professions de l’immobilier ».. En tant que fédération professionnelle, la CIGDL est non seulement respectueuse de la déontologie du métier, mais détient aussi son propre code de déontologie, assorti de sa charte de qualité, ce qui est exceptionnel. « Le candidat doit également fournir un extrait de casier judiciaire vierge et envoyer ses statuts juridiques. Le comité se réunit ensuite pour approuver ou pas l’adhésion d’un nouveau membre. Si celui-ci est accepté, il devra signer le code de déontologie de la CIGDL auquel tous les adhérents sont soumis ». Celui-ci les engage à fournir une qualité du service à leurs futurs clients.

Soutenir un échange intense entre les professionnels du secteur immobilier

La fédération regroupe environ 150 membres issus des métiers de l’agent immobilier, du syndic de copropriété et du promoteur. En tant qu’adhérents, ils sont régulièrement informés sur les changements liés à l’activité. La CIGDL collecte et diffuse toute nouvelle information en relation avec les professions immobilières, et renseigne sur les législations et usages régissant le marché immobilier national. «Elle détient un rôle de veille sectorielle : juridique, fiscal, évolution des métiers, attentes des clients, etc.,». Un secrétariat est même dédié à l’écoute de ses membres qu’ils peuvent contacter pour toutes questions juridiques et techniques, mise à disposition de documents-types comme le mandat, le compromis de vente, ou un dossier ‘’anti-blanchiment‘’. « Nous avons rédigé un grand nombre des documents avec des avocats ». Par ailleurs, la fédération organise régulièrement des formations et conférences sur des problématiques ou changements de réglementations tels que la TVA, le PAG ou le passeport énergétique. Ou des journées de rencontre.
« Par exemple, la journée Immobilier en fête est organisée pour les membres et partenaires (banques, assurances) ». En complément, la CLC (Confédération Luxembourgeoise de Commerce) - qui agit pour la défense des intérêts des entreprises issues des secteurs du commerce, du transport et des services - est une source d’information pour toutes les questions qui ont trait à la législation du travail et de l’emploi, la sécurité sociale et le développement économique.

Représenter ses membres en toutes circonstances

La CIGDL représente et défend les professionnels de l’immobilier et leurs clients auprès des pouvoirs publics, des médias et de l’opinion publique, notamment avec l’intervention de son Président Jean-Paul Scheuren sur des sujets d’actualité. Au quotidien, la Chambre immobilière agit pour la promotion de trois professions qu’elle défend. « A titre d’exemple, elle était présente à la semaine du Logement en automne dernier, et à la Journée du Logement (Dag vum Logement) au mois de févier au City Concorde suite à une invitation de RTL.» Ces événements donnent la possibilité aux citoyens de poser différentes questions, et de rappeler que « l’ensemble de ses membres sont réunis sous un code de déontologie strict qui prévoit par ailleurs une Commission de discipline, organe de médiation ouvert à toute personne concernée, dont l’objectif est de régler des problèmes qui peuvent surgir ». La CIGDL intervient pour la défense des intérêts matériels et moraux de ses cotisants, mais aussi en tant qu’organe médiateur pour tout client insatisfait. « En cas de litige, un particulier peut nous contacter afin que nous trouvions une solution. En cela, travailler avec un agent membre de la CIGDL est une vraie garantie pour eux ». Chaque mois, la CIGDL compte deux nouveaux adhérents. Et ce chiffre devrait encore augmenter avec le sérieux des projets accomplis et en cours. Rappelons que la bourse immobilière qui a été créée fin 2016 représente le plus grand regroupement d’agences du Luxembourg, et qu’un BTS

«Immobilier», formation de niveau BAC +2, destiné à procurer une formation initiale poussée pour des jeunes attirés par les métiers de l’immobilier, est en passe de se concrétiser avec le Lycée Josy Barthel. Suite au prochain épisode.

La bourse immobilière

La bourse est un outil créé par les professionnels pour les professionnels. Plus concrètement, il s’agit d’un outil de partage de mandats entre les membres adhérents. Chaque agent travaille ainsi en réseau, tout en restant indépendant. Il publie ses mandats exclusifs, permettant à chaque partenaire d’en avoir connaissance. L’objectif est de maximiser les chances de trouver un acquéreur sur un bien, tout en restant l’interlocuteur unique, la personne de confiance pour son client-vendeur. Les règles de fonctionnement entre agents, d’un côté le mandaté – signataire du mandat de vente, et de l’autre côté les vendeurs – celui qui présente le candidat acquéreur — sont fixés dans le cadre du règlement
interne de la Bourse immobilière. Pour l’acquéreur, il s’agit de profiter d’un conseil indépendant et objectif sur chaque bien via son agent de choix, qui de plus, lui donne accès à une multitude d’offres tout en l’accompagnant dans sa recherche.

Charte de qualité

La Charte de Qualité est un ensemble de règles fixées et acceptées par tous nos membres pour protéger le client.
  • Proposer uniquement des services conformes à nos compétences.
  • Fournir à nos clients un conseil éclairé et informé pour les biens immobiliers, les réalités du marché et le cadre juridique.
  • Agir dans l’intérêt du mandant et refuser toute pratique frauduleuse ou déloyale.
  • Traiter avec une discrétion absolue les missions ou mandats qui nous sont confiés.
  • Observer une parfaite transparence vis-à- vis du mandant.
  • Eviter tout confit d’intérêt avec nos mandants et refuser tout abus de notre position sur le marché.
  • Pratiquer une tarification honnête et transparente vis-à- vis de nos mandants.
  • Documenter par écrit toute décision importante pour l’exécution de notre mandat.
  • Agir dans le respect du client et de la profession.
  • Nous conformer aux règles du code de déontologie de la CIGDL.
Nous soumettre aux décisions de la Commission de discipline de la CIGDL, chargée de traiter toute plainte déposée auprès de cette dernière.

Le règlement du Code de déontologie est disponible sur le site internet de la CIGDL — www.cigdl.lu

source  : Emilie Di Vincenzo