Mardi 27 Juin 2017

Ettelbruck : une ville à taille humaine qui a tous les atouts d'une grande

Ettelbruck : une ville à taille humaine qui a tous les atouts d'une grande

Avec 8850 habitants, Ettelbruck est une ville où il fait bon vivre, au cœur du Grand Duché, à l’orée de l’Ardenne verdoyante. Mais cette cité tranquille n’est pas immobile. Elle possède tous les avantages d’une petite capitale en termes d’équipements et de services et sa vitalité commerciale, associative et culturelle séduit toutes les générations.

Ville porte de l’Ardenne luxembourgeoise, Ettelbruck bénéficie d’un positionnement géographique privilégié et d’un environnement préservé. Au cœur du pays, elle se situe à 5 km de Diekirch, à moins de 50 km de Bitburg (Allemagne), à 40 km de Bastogne (Belgique) et à 36 km seulement de la capitale, Luxembourg-Ville.

Atout proximité

Et pas question d’être isolés à l’ombre du massif et de la forêt : si la région est évidement propice à bien des dépaysements et loisirs pour les amateurs de Nature avec un grand « N », la gare d’Ettelbruck est tout simplement la deuxième du pays en termes de nombre de voyageurs ! On y est en connexion avec le pays plusieurs fois toutes les heures du 1 er janvier au 31 décembre…
Cependant, si le nombre d’habitants a doublé depuis la seconde guerre, avec désormais 8850 habitants, la ville reste résolument « à taille humaine ».

Passion sport

Pour autant, si elle n’a rien d‘une agglomération, elle en a en revanche tous les avantages… Les sportifs en savent quelque chose (22 associations sont recensées), qui profitent de nombreux équipements et infrastructures (piscine, courts de tennis, stades et gymnases).

Parmi les nombreux licenciés, beaucoup de jeunes. Et c’est logique. Quelque 3 500 étudiants rallient tous les jours Ettelbruck en provenance de toute la région pour suivre leur parcours scolaire dans un des quatre lycées de la ville : outre l’enseignement secondaire classique et scientifique traditionnel, l’offre disponible pour les études secondaires dans le domaine technique est étoffée (filière agricole, métiers de la santé, notamment). Un établissement privé, Saint-Anne, pour filles, est par ailleurs implanté. Enfin, un Centre de formation professionnelle continue permet aux jeunes comme aux actifs de parfaire leur bagage…

Culture au cœur

Habitants et étudiants trouvent à Ettelbruck matière aussi à s’enrichir sur le plan culturel. La ville peut légitimement s’enorgueillir de posséder, ensemble avec Diekirch, le Conservatoire de musique du Nord, le deuxième établissement du genre au Luxembourg. Pas moins de 1450 élèves sont inscrits sur ses deux sites, Ettelbruck et Diekirch.

Inauguré en 2000, le CAPE- Centre des Arts Pluriels d’Ettelbruck est pour sa part devenu une référence qui fait autorité dans le Grand Duché. Une centaine de spectacles y sont donnés chaque année (théâtre, concerts), via une programmation alliant œuvres contemporaines et répertoire classique, artistes professionnels comme jeunes talents et espoirs de la région.

Sans oublier évidemment le musée historique dédié au Général Patton et d’une manière générale aux héros de l’hiver 1944, puisque c’est dans la région que se déroula la décisive Bataille des Ardennes, quand les Alliés durent résister à la contre-offensive allemande…

Tout sur place !

La paix revenue, la ville a repris son essor… Dans un cadre urbain agréable, Ettelbruck est ainsi dotée sur le plan commercial d’une zone piétonne unanimement considérée comme la plus belle du pays. Le ratio est impressionnant : pour près de 9000 habitants, la cité recense pas moins de 180 magasins, restaurants et bistrots animés. « On ne manque de rien, on trouve tout à proximité » entend-on à raison dans les commerces et brasseries…

Et cela est également vrai dans le domaine si crucial qu’est la santé. La ville possède sur son territoire le Centre hospitalier du Nord (CHdN). C’est un établissement généraliste qui dessert tout le nord, avec notamment son antenne de Wiltz. 110 médecins y sont agréés pour une capacité d’accueil de 275 lits dont 16 réservés aux soins intensifs. Les urgences y sont assurées 24 heures sur 24.

Toujours sur le plan sanitaire, une Maison médicale est par ailleurs à côté de l’hôpital.

Le Centre Hospitalier Neuropsychiatrique (CHNP), devenu une clinique de réhabilitation psychiatrique qui n’accueille pas les patients en situation d’urgence, complète le tableau de qualité des soins hospitaliers de la Ville.

Volet logement

Côté logement, l’offre reste tout aussi attirante…Même s’il a fallu attendre treize longs mois pour obtenir les autorisations de l’environnement pour l’étude environnementale du nouveau PAG en planification, plusieurs projets qui mettent en œuvre le PAG en cours, vont désormais sortir de terre. Certains PAP autorisés sont même en cours de construction. « Cela représente un total de 159 maisons et 294 appartements, soit 453 nouveaux logements autorisables, en vente ou en construction », assure Jean-Paul Schaaf, son bourgmestre. La commune dénombre actuellement huit projets principaux à différents endroits. Le lotissement le plus important est le projet Auf dem Moor : 79 maisons, 50 appartements, situé au plateau en direction de Michelbouch. « Ce plateau très ensoleillé sera relié par le city bus local ». Le lotissement “Hinter dem Dorf” à Warken-Ettelbruck comprend 55 maisons et 36 appartements. 15 maisons et 71 appartements seront construits à Warken « bei de Buchen », 50 appartements rue Um Boeschel, 38 appartements Cité Patten, 45 appartements rue Prince Henri, 6 maisons rue de Welscheid et 4 maisons rue Grande-Duchesse Charlotte.

« Ces projets prouvent du grand dynamisme dont fait preuve Ettelbruck. Certains endroits nécessitent encore une deuxième phase d’analyse environnementale qui impliqueront de nouveaux changements d’ici 2018 avec des quartiers possibles au niveau de zones différées ». Le nombre d’habitants et de projets de construction va donc encore augmenter. Ici, « vous avez donc encore la possibilité d’acquérir un logement ! »