Mercredi 20 Septembre 2017

Junglinster : Une ville en plein devenir où bâtir son avenir

Junglinster : Une ville en plein devenir où bâtir son avenir

 Plus de 7650 habitants dont la moitié dans la petite ville centre du même nom, Junglinster est une localité qui allie services et qualité de vie dans un cadre encore préservé, à moins de vingt kilomètres seulement de la capitale du Grand-Duché. Des atouts attractifs qui expliquent son dynamisme.

Composée d’une douzaine de villages (Altlinster, Blumenthal, Beidweiler, Bourglinster, Eisenborn, Eschweiler, Godbrange, Gonderange, Graulinster, Imbringen, Junglinster, Rodenbourg), Junglinster connaît une croissance démographique remarquable. La commune ne comptait pas mille habitants en 1950 ! Mais ces dernières décennies, les chiffres se sont envolés. La population a passé le cap des 2500 en 1980, celui des 5000 au tournant de l’an 2000 et en 2017, 7650 habitants étaient recensés. « Cela représente 150 à 200 nouveaux habitants en plus par an », explique Romain Reitz, bourgmestre de Junglinster. Actuellement, 83 nationalités sont classées dont 63 % de Luxembourgeois, 8,15 % de Portugais, 5,5 % de Français, 3,77 % d’Allemands et 4,46 % de Belges parmi les plus représentés. 

La situation géographique (environ 17 km au nord-est de Luxembourg Ville), une bonne desserte en termes de transports et un cadre de vie préservé combinés à un développement des services offerts (commerce, culture, éducation, sport, santé) expliquent ce dynamisme. Et si vous étiez séduits, à votre tour ?
Tout d’une grande
En matière d’éducation, Junglinster n’a rien à envier aux villes plus importantes. Plusieurs crèches, une maison-relais, trois écoles fondamentales (pour les élèves jusqu’au cycle 4), un lycée moderne inauguré en 2014 offrant filières secondaires générales ou techniques (avec un accueil de 7 à 18 heures et des équipements informatiques et de loisirs de premier ordre) : pas de soucis, ici, pour les jeunes ! Et à la rentrée 2018, le Lënster Lycée accueillera même une école européenne…

Même offre en matière commerciale. Outre les magasins de détail, Junglinster a la chance de posséder avec le Centre « Laangwiss » et la nouvelle zone d’activités « Lënster Bierg » une infrastructure à l’architecture résolument contemporaine où « faire ses courses » est un plaisir… Plusieurs agences bancaires et sociétés d’assurances ont par ailleurs pignon sur rue dans la commune.
Enfin, parce qu’il faut tout prévoir, citybus, pôle multimodal, médecins généralistes, pédiatres, pharmaciens et kinésithérapeutes, entre autres, sont présents dans la localité.
On l’aura compris : pas besoin de « courir » jusqu’à la capitale pour les besoins du quotidien. 

Junglinster, un cadre de vie haut de gamme


Un golf, deux terrains de foot, cinq terrains de tennis outdoor, une piscine, des gymnases dont un Centre Sportif récemment inauguré : les équipements sportifs sont aussi légion, « et c’est sans compter deux futurs halls sportifs ». Sur le plan culturel, le Centre Culturel ‘’Am Duerf’’ propose expositions, spectacles et de nombreuses activités sous forme d’ateliers pour toutes les générations.
De même, on n’est jamais bien loin des 230 kilomètres de sentiers pédestres qui jalonnent le paysage environnant, largement forestier. « Et prochainement des pistes cyclables ».
Une église de style baroque, une magnifique ferme du XVIIIe reconvertie avec audace en maison communale, et bien sûr le célèbre château médiéval de Bourglinster que l’État a rénové et qui abrite désormais salles d’expositions et restaurant gastronomique : le patrimoine architectural historique de Junglinster voisine désormais avec un habitat moderne, mais respectueux de la tradition semi-rurale, sans compter des immeubles érigés dans le respect des normes énergétiques.

Une offre en habitat


Pour répondre à la croissance démographique, plusieurs projets vont voir le jour ces prochaines années. « On vient de terminer le nouveau PAG : nous comptabilisons 90 hectares non bâtis sur notre surface actuelle. Cela représente un potentiel énorme pour la construction au Luxembourg. Figurant comme commune CDA, correspondant à la convention "Pacte logement" entre l’État et les communes, d’autres possibilités s’offriront encore à nous, notamment pour augmenter l’offre de logements et réduire le coût du foncier et de l’habitat par la mise en œuvre de différentes mesures ». Pour le moment, 3,05 hectares peuvent être viabilisés chaque année. 

Actuellement, le projet phare JongMëtt regroupe sur 3,5 hectares 150 logements dont deux terrains resteront à la commune pour permettre la construction de maisons individuelles, 33 appartements seront construits ainsi que des surfaces commerciales par la société Tracol, et la SNHBM prévoit la construction de 43 appartements et maisons
Le projet Milvus & Lanius, au centre de Junglinster, prévoit 37 logements pour personnes à mobilité réduite et personnes âgées, avec commerces et cabinets médicaux en rez-de-chaussée. « Ce projet sera réalisé à 100 % par la commune ». 
La politique de logement prévoit la construction de logements durables à coût modéré « par l’achat de terrains en bord de périmètre de la commune à prix inférieur qu’intra-muros. Pour l’avenir, je souhaite mettre l’accent sur la mise à disposition de logements à prix abordable pour les jeunes ». 
Au niveau des infrastructures, le bourgmestre entend augmenter le nombre de places en école relais et fondamentale, optimiser la mobilité douce et les chemins pour piétons. « 5,7 hectares seront également alloués aux artisans et commerçants pour augmenter l’offre commerciale. L’idée est de permettre à nos résidents de vivre et travailler à proximité pour plus de possibilités aux environs de la Ville de Luxembourg ».

Là encore, vivre à Junglinster est synonyme d’épanouissement. Une ville à la campagne, en somme, à moins d’une demi-heure du centre de Luxembourg Ville !

Emilie Di Vincenzo