Jeudi 02 Février 2017

Obtenir un prêt immobilier au Luxembourg

ACHAT AU LUXEMBOURG
Obtenir un prêt immobilier
Les éléments du dossier
 
 
Pour la plupart des futurs propriétaires de maison ou d’appartement, il est nécessaire de contracter un prêt immobilier auprès d’une institution bancaire ou financière pour obtenir les fonds requis et financer son projet. Cette démarche nécessite de comprendre le processus d’une demande de crédit et de s’y préparer en personne responsable et éclairée.

Avant de vouloir acheter un bien, il importe d’avoir un bon profil de crédit sur une durée variable de 2 à 5 ans. Un historique de paiements réguliers de ses mensualités, l’absence de découvert sur son compte et des crédits à la consommation soldés (si possible) sont autant de bons arguments pour se lancer. Il faut aussi avoir trouvé le bien de ses rêves et fait une offre d’achat au vendeur sous réserve d’un crédit de la banque.
Préparation du dossier avec la banque
Afin de déposer une demande de prêt, le futur acquéreur doit fournir les éléments relatifs à la propriété. Le banquier devra être rassuré sur sa capacité à fournir l’apport personnel, à rembourser la banque en fonction de critères bien définis. Au vu de ses revenus, de sa situation professionnelle et financière, le banquier analysera le dossier. Il veillera à ce qu’il soit en mesure de continuer à vivre, à rembourser ses frais et à limiter les risques de dépenses subséquentes pour l’entretien ou la rénovation du bâtiment par exemple. Dans l’usage voici ce qu’il est bon de retenir :

Principe d’apport personnel
Le demandeur de crédit pour l’achat d’un bien immobilier doit être en mesure de répondre favorablement aux dispositions réglementaires adoptées par les banques. L’apport de fonds personnel dont le montant peut varier entre 20 % et 30 % du projet, selon les établissements financiers. Cette somme sert à couvrir les frais obligatoires du dossier, les honoraires de l’agence et ceux du notaire, qui se situent en général autour de 15 % du projet global. Bien entendu, il est possible de combiner plusieurs sources de revenus pour obtenir cette somme.

Impact de sa situation professionnelle
Les banques recherchent la stabilité financière des candidats face au prêt immobilier. Un contrat à durée indéterminée (CDI) ou une ancienneté chez un employeur représentent des arguments convaincants, fiables et favorables. Pour les indépendants et les professions libérales, il est nécessaire de présenter deux ou trois années de bilan. Chaque dossier sera ensuite minutieusement étudié, au cas par cas, mais il est préférable de vivre en couple et d’être employé depuis plusieurs années.

Capacité d’endettement
Les banques souhaitent s’assurer que son futur client arrivera à vivre avec l’emprunt à rembourser d’une part, et d’autre part, elles souhaitent limiter le risque de prêter indûment ou à risque.

Le premier point consiste à limiter le taux d’endettement des futurs acheteurs immobiliers. La règle est de limiter les mensualités de prêt immobilier à 33 % des revenus nets de charges. Ainsi l’usage évalue que le client pourra continuer à assumer ses dépenses familiales.

Le second point vise à avoir un bon profil de crédit auprès des banques, ne pas avoir de découverts bancaires durant l’année précédente et si possible solder les révolving ou situation de crédit à la consommation. 
En préparant son dossier convenablement, il sera alors plus facile d’obtenir un crédit et de négocier les modalités de l’emprunt.

Conseil et composition du dossier
La crédibilité s’obtient avec le niveau de préparation. Il est essentiel de soumettre un dossier complet avec l’ensemble des documents requis. Ainsi toute procédure d’examen du dossier sera plus rapide.

Les pièces à fournir sont en général les suivantes :
-          Copie recto-verso de la Carte d’identité
-          3 derniers bulletins de salaire
-          Dernier certificat de rémunération
-          3 derniers relevés de compte
-          Compromis de vente
-          Justificatif de l’apport
-          Attestation des droits au logement (ministère du Logement du Luxembourg)

Plus le projet est réaliste, et plus le client aura de chance d’être accepté. Il est souhaitable de réduire la durée de son emprunt, en augmentant son apport personnel ou en différant des travaux d’innovation, s’il y a lieu. Enfin, notez que la durée moyenne du crédit immobilier au Luxembourg est de 20 ans pour les moins de 35 ans et 10 ans pour les plus âgés.

Enfin, afin de négocier un prêt dans de bonnes conditions, il est d’usage de se présenter à plusieurs établissements, de comparer les banques et les offres et de tirer bénéfice de la concurrence.
 

Par Emilie Di Vincenzo