Lundi 16 Octobre 2017

Quels frais prendre en compte lors de l'achat d'un bien immobilier ?

Quels frais prendre en compte lors de l'achat d'un bien immobilier ?
SPONSORED CONTENT : 

Vous avez découvert l’appartement ou la maison de vos rêves ? Parfait ! Mais êtes-vous certain d’avoir tenu compte de toutes les dépenses à supporter lors de l’acquisition de votre logement ? 
Outre le prix d’achat de l’immeuble fixé par un compromis ou par contrat établi entre le vendeur et vous, bien d’autres frais devront être pris en compte dans votre projet immobilier:
 

1. Les frais d’acte de vente (ou frais de notaire).

Ceux-ci sont de triple nature. Ils comprennent les honoraires du notaire et de ses collaborateurs, le remboursement des frais engagés pour les services et documents nécessaires à la réalisation de la vente (cadastre, géomètre, etc.) et les droits d’enregistrement et de transcription dus à l’Administration de l’Enregistrement et des Domaines. 
Au Luxembourg, ces droits s’élèvent à 7% du prix d’achat mais, en cas d’acquisition d’une habitation personnelle, une réduction est accordée sous forme de crédit d’impôt pour un montant maximum de 20.000 € (40.000  en cas d’acquisition conjointe). Cet abattement est immédiatement appliqué lors de la signature de l’acte notarié de vente. Attention, si vous louez tout ou partie de votre logement ou si vous n’y habitez pas de façon ininterrompue pendant au moins deux ans, vous devrez rembourser l’intégralité de l’abattement. Renseignez-vous auprès de votre notaire pour en savoir plus !

2. Les frais d’hypothèque

Ces frais concernent l’acte notarié d’ouverture de prêt et l’enregistrement de l’inscription hypothécaire au profit de la banque au Bureau des Hypothèques. Les frais d’hypothèque sont à payer par l’intermédiaire de votre notaire. L’hypothèque représente une garantie prise en général sur le bien immobilier que vous voulez acheter avec le crédit. Si, malgré les facilités prises en concertation avec la banque, vous rencontrez des difficultés à rembourser votre crédit, l’hypothèque permet à votre banque de vendre le bien pour récupérer le montant dû. Cette solution extrême n’est évidemment appliquée qu’en dernier recours, lorsque toutes les solutions avec les clients concernés ont été épuisées. 

3. Les frais de dossier

Au moment de la mise à disposition de votre prêt, votre banque prélève des frais de dossier. Le montant de ces frais varie d’une banque à l’autre mais ne sont généralement pas très élevés. 


4. Les primes d’assurance

L’octroi d’un prêt par votre banque est souvent lié à la souscription à une assurance incendie. Votre banque vous recommandera également – mais sans obligation – de souscrire à une assurance solde restant dû. Il s’agit d’une forme d’assurance-décès temporaire contractée dans le cadre d’un emprunt hypothécaire. Si vous veniez à décéder prématurément, elle permet le remboursement du montant assuré et pas encore remboursé à votre banque et évite à votre partenaire ou vos héritiers tout problème de remboursement. 

5. Les intérêts intercalaires

Des travaux de rénovation ou de construction sont nécessaires et vous souhaitez rembourser votre prêt immobilier qu’après une certaine période d’utilisation ? Dans ce cas, tenez également compte des intérêts intercalaires calculés sur base du montant emprunté (ou effectivement utilisé dans le cas d’une nouvelle construction)  jusqu’au début du remboursement.  

6. Les frais accessoires

Ne négligez pas non plus les frais accessoires comme les différents raccordements au gaz, au téléphone et à Internet ou à un réseau de télédistribution si votre nouvelle acquisition n’en dispose pas encore. Et si vous avez acheté un appartement, vous devrez très certainement payer des frais de copropriété tels que l’éclairage général, l’entretien du bâtiment ou l’ascenseur. 

7. Les frais imprévus

Dans le cas d’une rénovation ou d’une nouvelle construction, prévoyez une réserve pour les frais imprévus et la hausse probable du prix des matériaux durant la période des travaux. 

Vous avez calculé le montant de votre projet et vous êtes à la recherche d’un partenaire financier pour le réaliser, faites une simulation avec ING sur www.ing.lu/immo.