Revenir à la liste des articles

Diekirch: Une Ville de choix à tous les niveaux

Le 30/03/2016
1 / 3

Petite ville pittoresque située entre la capitale et la Petite Suisse luxembourgeoise, Diekirch est réputée pour ses origines brassicoles et sa forte activité économique. Elle figure parmi l’un des piliers de la région Nordstad. Sa population augmente de manière constante. Et les projets en matière de logement sont vertigineux.
 
Diekirch, chef-lieu de district et de canton, est une petite ville pittoresque de 6700 habitants répartie sur une surface de 1242 km², soit environ 30 % de la population de la Nordstad. « En 1991, nous étions 5600 habitants. La commune connaît une augmentation quasi constante, composée à 40 % de communautés non luxembourgeoises (Portugais, Hollandais et Italiens) », assure Claude Haagen, député-maire.   
Elle est idéalement placée entre la capitale et la Petite Suisse Luxembourgeoise (également nommée Mullerthal) et en rive gauche de la Sûre, entourée des plateaux « Haardt », « Goldknapp », « Seitert » et « Herrenberg ». « La ville compte un potentiel touristique des plus intéressant. Chaque année 5000 visiteurs passent leurs vacances dans les hôtels ou camping de la ville ».           
Diekirch est aussi connue pour la brasserie portant le même nom. Une tradition industrielle qui vaut encore aujourd’hui son pesant d’or grâce à plusieurs industries reconnues mondialement (Brasserie, Lindab…) et qui procurent une stabilité d’emploi dans la région. La ville de Diekirch s’impose comme le centre régional de l’activité commerciale. Grandes surfaces et boutiques s’alternent, mais plus encore « Diekirch s’inscrit dans une région qui est un pôle majeur dans les secteurs des commerces et des services avec plus de 800 entreprises qui génèrent plus de 4000 emplois directs. La ville elle-même compte plus de 200 entreprises de ce type ».

Une activité culturelle et pédagogique soutenue

La commune figure également comme ville de garnison. « En effet, la seule caserne militaire du Grand-Duché de Luxembourg se trouve ici, sur les hauteurs du Herrenberg ».     
La ville présente dans un espace très concentré, une palette variée d’activités, de distractions et de plaisirs. « La découverte de la ville se fait… à pied ! Elle part des joies qu’offre une belle nature à toute une gamme de loisirs » : cinq musées, des monuments historiques, la découverte des milieux naturels, le divertissement en plein air dans la zone piétonne, les flâneries à travers l’ancien quartier, une petite restauration et gastronomie, du shopping, et de nombreuses activités sportives. Les familles aiment aussi cette ville pour la multitude d’établissements scolaires existants : « un complexe scolaire, trois lycées, un internat et un conservatoire ».
En terme de mobilité, sa gare ferroviaire, située sur la ligne de chemin de fer Diekirch-Ettelbruck, offre un accès vers le sud et la capitale, et vers le nord et la Belgique.

Près de 1000 logements à Diekirch en cours de construction

32 projets de logement sont en cours de construction, gérés notamment par des entreprises privées, « et répondant à un accroissement notable de la population ». Ces futures constructions représentent 63 maisons et 918 appartements mis à la vente ou à la location. Une place importante est accordée aux logements collectifs, car « il n’y a pas beaucoup de terrains qui appartiennent à la Ville et nous avons pris la décision de ne pas construire sur les hauteurs. Nous privilégions donc les résidences ». Néanmoins, à Diekirch, en 2011, « 53,5 % des logements avaient une superficie supérieure à 100 m2 alors que ce taux est de 60,4 % pour la Nordstad et 62,9 % pour l’ensemble du pays ».       
La Ville développe les zones actuelles, densifie son tissu existant. Le futur quartier Walebroch en est un des projets phares. « Cette nouvelle zone d’habitation sera située dans l’axe Nordstad le long de la voie ferrée. Il s’agira d’une zone mixte entre commerces, bureaux, appartements et maisons. 200 logements seront ainsi créés dans les six années à venir ».   

Deux projets phares : Dräieck Dikrech  et le Domaine des rives

Autre projet significatif, la restauration de l’ancienne brasserie, Dräieck Dikrech. « Nous allons aménager sur le site de la brasserie Diekirch 250 nouvelles unités de logement avec des espaces commerciaux. Le projet prévoit aussi des espaces verts où les habitants pourront se retrouver. Quant à l’ancienne brasserie, protégée, elle sera rénovée afin de maintenir l’activité brassicole ».
Le projet de standing « Domaine des rives » est sorti de terre. Idéalement située, il offre une expérience de vie unique sur les bords de la Sûre, à deux pas du centre de Diekirch. Cet ensemble exceptionnel se compose d’un ensemble de cinq résidences. « Les appartements et penthouse sont composés de 1, 2 et 3 chambres à coucher de 54m2 à 127 m2, Les résidence sont conçues pour vous garantir un confort de vie optimal avec du chauffage par le sol, du triple vitrage, de la  ventilation double flux, un Certificat thermique A-B-A  ainsi que des revêtements et finitions de qualité. Tous les appartements et penthouses ont des terrasses et sont livrés avec des emplacement de parking intérieurs », explique Raphaël Kieffer en charge de la promotion des biens chez Espace Immo.
Pour l’avenir, La Ville entend renforcer sa politique de logements. « La démographie constitue l’un des facteurs les plus importants du développement pour une commune » dont découlent d’autres problématiques telles que le logement, l’économie locale, les transports, accessibilité, mobilité, les équipements publics et l’environnement naturel. « D’ici 2030, nous espérons augmenter de manière significative notre population. Et nous donner les moyens d’y arriver ! »

Revenir à la liste des articles