Revenir à la liste des articles

Drôles de dames pour joli résultat

Le 30/01/2020
1 / 2

Drôles de dames pour joli résultat

Elles sont trois à faire de la jeune agence CGA, une agence de décoration d’intérieur qui monte. Maniant le concept d’internationalité (aux effluves de Grèce, d’Allemagne, d’Afrique du Sud et de Grande-Bretagne grâce à la présence de leur assistante junior, Harriet) autant que le bon goût, le trio que forme Clélia Somers, Gerta Psachou et Jacqueline Geleschus nous retrace le parcours d’enjolivement d’un living à Cents.

Exergue 1 : « Garder le but premier de concevoir une pièce accueillante et élégante »

Exergue 2 : « Nous proposons une expertise pointue en amont d’un achat immobilier »

Petit mais beau projet

Elles sont vives, à l’affût des tendances et officient depuis quelques temps maintenant, passant d’un projet à Ibiza ou au Portugal tout en répondant présentes pour des projets sur le Grand-Duché. Et justement elles ont aujourd’hui choisi de nous compter la mue d’un living à Cents. Le projet d’un jeune couple et leur enfant, désireux de repenser totalement l’espace de vie salon-salle à manger de leur nouveau lieu d’habitation.

Gerta Psachou prend la parole la première : « Il s’agit d’une maison de rang comme on en voit beaucoup à Cents ou ailleurs. L’architecture en est assez sobre mais avec un peu d’imagination et d’investissement, chaque habitation donne véritablement le meilleur d’elle-même ». « Avec un petit budget, on peut tout de même concevoir quelque chose de bien, de luxueux même », précise Clélia Somers. Jacqueline Geleschus, troisième acolyte, précise : « Le couple nous a trouvé par internet. Le chantier prévu pour deux mois, a été tenu. Il s’agissait de la réfection du salon-salle à manger ».

Tout est dans les proportions…

« En l’occurrence, même une petite pièce a besoin de beaucoup d'attention et de détails. Pour ce projet, nous avons gardé en ligne de mire le but premier de concevoir une pièce qui soit accueillante et élégante. Plus important encore, il s’agissait de créer une illusion d'espace et de la beauté et de l’harmonie dans un espace fatigué ».

« Afin de minimiser les coûts, décision a été prise de coller des planches de laminé au sol à même un carrelage, ce revêtement ayant l’avantage d’offrir un résultat esthétique pour un budget très raisonnable ». Pour la couleur des murs, plutôt qu’un blanc finalement assez commun, les jeunes femmes ont utilisé un schéma monochromatique faisant paraître la pièce plus grande. « Le fait de délaisser le blanc au profit d‘une palette de couleurs néanmoins claires et naturelles, ajoute de la chaleur, du confort et crée un lien avec les couleurs présentes dans le jardin ».

Afin de créer l'illusion de la profondeur, un grand miroir a été fixé. Placé stratégiquement pour refléter le beau lustre, il améliore considérablement les vues sur le jardin et reflète la lumière du jour.

« En ce qui concerne l’agencement des meubles, contrairement à la croyance répandue selon laquelle on ne peut utiliser que de petits meubles dans une petite pièce, nous avons pris le parti de placer moins d'objets, mais de volumes plus importants. Précaution importante néanmoins : tous les meubles ont été surélevés à l’aide de cales sous leurs pieds, ceci afin d’éviter la sensation d’encombrement et de lourdeur.

En fin de projet, nous avons finalement utilisé un tapis surdimensionné pour définir l'espace de vie et le mobilier lourd au sol ».

 

Au lieu d'utiliser des rideaux, le choix fut d’introduire des stores romains suspendus au plafond. Encore une fois, l'accent a été mis sur la hauteur, une bande foncée au bas des stores soulignant les lignes horizontales de la pièce.

En ce qui concerne la diffusion de la lumière, tous les plafonniers ont été éliminés au profit de deux grandes lampes de table. « En effet, les plafonniers suspendus au milieu d'une pièce créent de grandes ombres qui font paraître un espace plus petit », précisent les jeunes femmes.

Nouveau concept

Force est de constater que le résultat est probant. Les clients satisfaits ainsi que notre trio. « Forte de notre expérience, nous offrons un nouveau concept de service : La One hour consultation. Nous proposons une expertise pointue en amont d’un achat immobilier afin d’écouter, conseiller, ajuster au mieux en tenant compte des desideratas et contraintes de chaque projet », nous informe Jacqueline Geleschus.

De plus, nous proposons des package clé en main avec des thèmes tels que « Living » ou « chambre à coucher. Ainsi, pas de stress, pas de perte de temps, vous savez quelles seraient les montants des travaux, et avez ainsi la possibilité d’inclure le prix des travaux de réfection de telle ou telle pièce dans votre budget total lors d’un achat immobilier ».

« Les petits chantiers sont un scenario de travail que l’on retrouve souvent à Luxembourg ; les prix à l’achat sont si élevés qu’ensuite les fonds pour les travaux se font rares. Avec notre concept, le budget est fixe, il n’y a pas de mauvaises surprises ou de dépassements intempestifs », conclut Clélia Somers.

« C’est un service pour les privés mais aussi pour les professionnels. Les promoteurs pourraient être intéressés par cette formule sur laquelle on peut agréger mille et une offres en fonction des demandes », précise Gerta Psachou.

La valeur ajoutée des trois femmes ? Le life style. « On offre des services de conception et réalisation mais proposons également la vente de meubles », sourit Clélia Somers.

Une agence qui monte, on vous dit.

Revenir à la liste des articles