Revenir à la liste des articles

Dudelange, la ville du Sud : Plus d’un millier de logements à venir

Le 15/02/2017
1 / 2

Dudelange, la ville du Sud Plus d’un millier de logements à venir

 
Dudelange, autrefois nommée « Forge du sud », a connu l’histoire mouvementée d’une cité industrielle, comme ce fut le cas pour Esch-sur-Alzette. Pour autant, la commune a su se développer au bon moment en créant des zones industrielles régionales et nationales incontournables. A travers ses projets de logements et la revalorisation de ses friches industrielles, Dudelange entend conserver sa place historique dans le paysage national. Le point avec Dan Biancalana, bourgmestre depuis 2014.
 

Dudelange s’est construite à travers l’industrie sidérurgique avant de commencer à se diversifier. Monsieur Biancalana, expliquez-nous.

La commune se développe dès la fin du XIXe siècle à travers l’exploitation de gisements de minerais de fer, puis l’installation d’une usine sidérurgique. En 1907, la commune est élevée au rang de Ville, sa population comptant 10.000 habitants. Mais en 1970, la crise dans le secteur sidérurgique pointe le bout de son nez. Les premières pistes de réflexion autour d’une reconversion émergent. La fermeture du Laminoir de Dudelange en 2005 ne laisse plus aucun choix. Dudelange doit prendre un nouveau visage. Grâce au volontarisme des élus dudelangeois, en collaboration avec les autorités nationales, de nouvelles industries actives dans des secteurs diversifiés s’installent dans la périphérie. Aujourd’hui, elle figure au 4e rang national. Les autorités communales décident d’investir dans des infrastructures urbaines jusqu’à atteindre une qualité de vie inégalable. Désormais, Dudelange conjugue ses atouts principaux au pluriel. Comptant 20 455 habitants en 2016, avec une proportion d’étrangers de 40 % de la population locale représentant 105 nationalités différentes, et une croissance annuelle de 10 % depuis 10 ans, Dudelange aspire à un développement durable.
 

Dudelange est aussi réputée pour être la Ville des cultures et des sports.

L’effort culturel fourni par la Ville de Dudelange a été exceptionnel au cours des vingt dernières années. Du côté des institutions culturelles, on peut relever notamment le ccrd opderschmelz avec sa programmation hors du commun : jazz, musiques du monde, rock, blues, live cinéma, théâtre contemporain, spectacles de danse… Et ses manifestations en tout genre telles que Touch of Noir, the Singer Songwriter, Like a Jazz Machine et le festival de percussion. S’ajoutent à cela le Centre d’art Dominique Lang consacré aux expositions d’art contemporain et le Centre d’art Nei Liicht dédié à l’art audiovisuel et à la photographie contemporaine, le Centre de Documentation sur les Migrations Humaines, le Musée des Enrôlés de Force et le musée municipal, nouvellement inauguré. Différentes infrastructures en plein air ou indoor ont été construites au fil des années. Le nouveau Centre sportif René Hartmann constitue la pièce maîtresse. Son caractère polyvalent et multifonctionnel repose sur une large gamme d’activités sportives indoor les plus prisées et les plus développées à l’heure actuelle, que ce soit le mur d’escalade, la piscine couverte et en plein air… Les différentes installations publiques (gymnases, stades de football, terrains multisports et piscines) font régulièrement l’objet de réaménagements. Là aussi, l’offre s’adresse à toutes les générations : du skatepark pour les jeunes, des équipements de fitness pour les seniors. Enfin la ville compte près de 220 clubs et associations. Les clubs sportifs de Dudelange comptent parmi les plus compétitifs du pays et Dudelange est couramment désignée comme capitale des sports d’équipe au Luxembourg. 

 

Quels sont les principaux atouts de votre commune ?

C’est une ville qui connaît une certaine urbanité tout en offrant une nature florissante. Dudelange est entourée de forêts et de nombreux espaces verts sont disséminés partout dans la ville. La Réserve naturelle Haard, classée zone protégée, d’une superficie de 198 hectares, fait partie d’un site naturel de 600 hectares, le plus vaste du pays. Le Parc Emile Mayrisch est en jonction directe avec le cœur de la ville. Dans le Parc Le'h on trouve l’Adventure Parc, un des plus grands parcours d’aventures du pays, ainsi qu’un parcours ludique pour enfants comportant douze stations pédagogiques. Nos infrastructures sont très modernes et il règne une certaine qualité de vie au centre-ville tout comme dans les quartiers qui composent la ville.
La diversité des commerces et de la restauration permet à tout à chacun de vivre à Dudelange sans en sortir. 720 activités commerciales ont été lancées. Et nous dénombrons 200 commerces.
En termes de scolarité, nous comptons un lycée d’enseignement secondaire et secondaire technique et secondaire et 13 établissements d’enseignement fondamental. 3500 enfants s’instruisent quotidiennement au sein de nos écoles. Dudelange a aussi accueilli plusieurs instituions étatiques : le CNA (Centre national de l’Audiovisuel), l’antenne de l’ADEM, le Laboratoire National de Santé (transféré de Luxembourg-Ville). Et d’autres services de recherche, l’IBBL (Integrated Biobank of Luxembourg), l’inspection vétérinaire de l’Etat doivent suivre en 2017.
C’est une ville qui connaît beaucoup de dynamisme et regorge de potentiel : une commune où il fait bon vivre.

Plus qu’ailleurs, on a le sentiment qu’ici, la communauté dudelangeoise s’identifie très fortement à la ville. Comment l’expliquez-vous ?

Les différents quartiers sont les reflets de l’histoire de la localité. Le quartier Boudersberg au pied du mont Saint-Jean demeure imprégné de son passé rural tandis que le quartier Brill est constitué essentiellement de logements construits lors de l’ère industrielle de la ville. Les quartiers Italie et Schmelz, près de l’ancien site sidérurgique, restent marqués par l’immigration et gardent leur atmosphère inimitable, tandis qu’à la périphérie de la ville l’émergence de nouvelles zones d’habitation comme le quartier Ribeschpont accompagne la transformation socio-économique de la ville.

Dudelange est aussi un vivier pour l’emploi… Les projets en cours de développement vont apporter un nouveau dynamisme.

Le site d’activités logistiques (ancien site de la WSA) et le site multimodal (terminal intermodal, plateforme d’autoroute ferroviaire et futur centre routier sécurisé) sur le site de l’Eurohub Sud situé sur le territoire des communes de Dudelange et de Bettembourg sont deux projets nationaux d’envergure qui créent des centaines d’emplois. Nous comptons aussi plusieurs zones industrielles nationales et internationales autour de Dudelange qui ont permis le développement économique de la ville. Des entreprises de renom comme Husky, Ampacet et Guardian comptent pour la stabilité de la Commune. Finalement, ces nouveaux projets viennent prolonger l’offre actuelle. C’est une suite logique.
Nous réfléchissons aussi à la création de zones d’artisanat, car il y a un manque significatif sur la commune.

Les 10 dernières années, Dudelange a connu une croissance modérée avec 1 % par an. Comment se présentent les prochaines années ?

Cette croissance contrôlée était voulue pour nous laisser le temps d’améliorer nos infrastructures au fur et à mesure que nous nous développions. A l’avenir, Dudelange va se transformer harmonieusement en une agglomération en pleine expansion démographique et économique. Le « Shared Space » va offrir un nouveau visage au centre-ville. Cet espace consiste à faire cohabiter les différents modes de transport en favorisant la mobilité douce, la sécurité et le respect des uns et des autres. Le centre-ville deviendra le quartier le plus agréable à vivre, à la fois accueillant et convivial. « Am Duerf » constitue le réaménagement d’un espace sous-utilisé au centre en un îlot mixte (habitation, surfaces commerciales, locaux professionnels, espace public et stationnement). Le projet va dynamiser la vie commerciale à travers ses 4400 m2 de surfaces commerciales et son parking public souterrain. Ce sont aussi près de 100 logements qui vont être créés. Le quartier Lenkeschléi, situé non loin du centre : 240 logements répartis en résidences et maisons unifamiliales, une école, une maison relais et un gymnase développés dans un concept d’énergie passive. Sur l’ancienne friche industrielle, un ecoquartier sortira de terre : le projet Neischmelz. Les projets « Lenkeschléi », « Am Duerf » et « Neischmelz », en cours de réalisation respectivement en élaboration, illustrent l’implication de la Ville de Dudelange dans la promotion des quartiers urbains durables.
La Ville de Dudelange, en collaboration avec le Fonds du Logement, est en train de développer un terrain communal dans le quartier de Burange par le biais d’un concours d’architecte pour le développement des « Baulücken », soit l’offre en logements abordables.
Mais pour l’heure, nous venons d’inaugurer deux habitations de la SNHBM (Société Nationale des Habitations à Bon Marché S.A.) : les 2 nouvelles résidences sont situées dans la rue des Champs à Dudelange et comprennent au total 16 appartements.


Comme vous le mentionniez, un autre projet d’envergure concerne les anciennes friches…

La revalorisation des friches industrielles représente un enjeu majeur. Le projet Neischmelz, mené par le Fond du logement, devrait permettre la construction de 1000 unités de logement qui seront développées dans les 10-15 années à venir. Cette année, nous entendons entamer les procédures du PAG et PAP. Les premiers travaux de viabilisation auront lieu au deuxième semestre 2018.
 
Emilie Di-Vincenzo
 
 
 
 
Revenir à la liste des articles