Revenir à la liste des articles

L’immobilier au Luxembourg: Acheter dans l’ancien

Le 10/08/2016
Auteur: Emilie DI VINCENZO


Ce qu’il faut savoir

Selon le Statec et l’Observatoire de l’habitat, les prix de l’immobilier ont considérablement grimpé au Luxembourg. Force est de constater une augmentation de 5,4 % durant l’année 2015 et une hausse annuelle qui se situe autour de 5 % depuis les trois dernières années.
Acheter un appartement ou une maison devient assez compliqué pour un budget modeste. Les tarifs progressent sans cesse, et d’autant plus en fonction de la localisation et de la nature de l’habitation. Acheter dans l’ancien peut s’avérer être une bonne alternative, en considérant les frais que cela évite : achat du terrain, construction passive, etc. Néanmoins, cela implique souvent des travaux de rénovation.

L’état actuel du marché de l’immobilier au Luxembourg
En général, un logement neuf est celui qui n’a jamais été habité et qui bénéficie d’une garantie « vendeur » qui peut se poursuivre durant au moins 5 années après son occupation. L’ancien est celui qui a déjà été habité et qui ne se trouve plus sous cette même garantie. À cela, s’ajoutent d’autres aspects qui doivent être considérés durant une décision d’achat. Le prix est généralement le premier critère déterminant dans le choix d’un bien immobilier. Il est par conséquent judicieux d’évaluer les écarts pouvant exister entre le neuf et l’ancien.
Selon la localisation, les appartements anciens sont 22 % moins chers que ceux en construction. Le prix au m2 est bien plus élevé à Luxembourg-ville et dans sa périphérie directe que dans le reste du pays. Il faut compter en moyenne 5422 euros le m2 pour un appartement ancien et 6746 euros pour un neuf dans le canton du Luxembourg ; 3881 euros le m2 pour l’ancien et 4553 euros pour le neuf dans le Sud. S’agissant des maisons, leur prix baisse proportionnellement, à mesure que l’on s’éloigne de la capitale. Il est en moyenne de 815.244 euros dans le canton du Luxembourg, de 466.822 euros à Esch-sur-Alzette et de 454.766 euros dans le nord du pays. (À consulter : http://www.wortimmo.lu/fr/le-prix-du-m2-au-luxembourg).

Luxembourg : les avantages de l’ancien
Acheter un bien immobilier ne relève pas d’une simple décision. Investir dans le neuf ou l’ancien mérite de peser les pour et les contre. N’en reste que l’ancien présente bien des avantages incontestables. Premièrement, le prix au mètre carré est globalement inférieur que dans le neuf, il est de l’ordre de 15 à 20 % de moins selon les villes. Un bien immobilier ancien coûtera moins cher, tous frais d’acquisition inclus, y compris notariés. Se conjuguant au critère de localisation, le prix du logement fluctue en fonction de l’offre et de la demande. Dans ce cas, l’offre est plus importante que dans le neuf, on y compte actuellement deux ventes sur trois.
Si l’acquéreur souhaite vivre au centre-ville ou à proximité de tous types de commodités et infrastructures (écoles, services administratifs, etc.), il augmente ses chances de trouver un logement qui réponde à ces critères en optant pour de l’immobilier ancien. Et c’est sans compter la disponibilité, puisqu’il peut emménager plus rapidement dans son bien, soit juste après avoir conclu la vente immobilière. Enfin, celui-ci bénéficie généralement d’une superficie plus importante que la plupart des constructions neuves.  

Bien quantifier les travaux à effectuer
La localisation est pour le bien immobilier un critère incontournable. Les zones à privilégier sont celles qui concentrent les emplois, les commerces et les services. Elles se situent en majorité dans le Sud du pays, avec en tête Luxembourg-ville. Bien que Nordstad, l’agglomération d’Ettelbruck et de Diekierch au Nord, présente une bonne alternative. Dans cette vision, l’immobilier ancien présente une offre quantitative plus conséquente.
On peut par ailleurs espérer une décote sur le prix de vente, à hauteur du coût des travaux de rénovation. Il faudra bien évaluer le montant de ses derniers pour pouvoir les intégrer dans le budget d’acquisition. Il existe des aides et des prêts réglementés selon la nature des travaux à effectuer, notamment pour financer une remise aux normes ou réviser les performances énergétiques. Ce qui peut offrir une plus-value intéressante.
Le charme architectural, décoratif et parfois historique est l’apanage des habitations anciennes. Le facteur déterminant dans ce cas est souvent le coup de cœur, si l’on est amateur de vieille pierre, de hauteur sous plafond, de pièces spacieuses et de parquet original. Le Luxembourg regorge de belles maisons de style traditionnel en très bon état.
Bon à savoir :
1)      Pour se renseigner sur les tendances du marché immobilier : observatoire.ceps.lu ou www.statistiques.public.lu
2)       L’aide d’un professionnel de l’immobilier est souvent nécessaire pour l’achat d’un logement.
Revenir à la liste des articles