Revenir à la liste des articles

La tiny house, une petite maison bien pensée

Le 30/06/2020

Les premières tiny houses sont apparues autour des années 2000 aux Etats-Unis. Il faudra attendre 2013 pour que le concept commence à s’exporter en Europe. Ces toutes petites maisons sont conçues pour offrir un maximum de confort dans un minimum d’espace, tout en étant écologiques et mobiles. Malgré sa petitesse, la tiny house affiche de grandes ambitions. 

La tiny house, la maison réduite à l’essentiel  

A l’origine la tiny house a non seulement une vocation écologique, mais propose aussi un nouveau modèle de vie. L’idée de son concepteur, Jay Shafer, était de créer un micro habitat permettant de vivre mieux en réduisant ses besoins, son empreinte et les charges liées à l’habitat traditionnel. En partant du principe que la résidence principale monopolise entre un tiers et la moitié des revenus d’un foyer, en la réduisant à sa plus simple expression, il serait possible d’alléger ses charges et de consacrer ses ressources à d’autres projets bien plus enrichissants. 

La tiny house en quelques détails pratiques 

La tiny house n’est ni une caravane, ni une roulotte, ni un mobil home, ni une maison traditionnelle, elle est un peu tout cela à la fois. C’est une construction en bois, écologique, d’un volume réduit, mais disposant de tout le confort nécessaire au bien-être de ses occupants. Elle est montée sur roue et n’a donc pas de fondations. La tiny house peut produire son électricité elle-même, grâce à des panneaux solaires installés sur le toit. L’alimentation en eau peut être réalisée en raccordant la maison à un puits ou une réserve placée à l’intérieur ou à l’extérieur. On peut aussi faire un raccordement aux réseaux d’eau et d’électricité publics.  

La tiny house, un habitat adaptable  

La tiny house est confortable, bien équipée, bien chauffée, bien isolée et bien ventilée, des éléments de confort suffisants pour la rendre adaptable à de multiples projets. Sa mobilité est un autre atout, qui fait que l’on peut changer son affectation très facilement. La tiny est une maison de vacances économique, bien sûr ; elle peut s’installer sur un terrain au bord d’une rivière, à la campagne, à la montagne, pour profiter de l’environnement naturelle. Mais on peut lui trouver d’autres vocations : posée au fond du jardin, elle peut se transformer, en fonction de la surface choisie, en une extension de maison, un studio pour adolescents, une chambre d’amis, une maison pour accueillir les touristes… 

Texte : Emilie Di Vincenzo 

Revenir à la liste des articles