Revenir à la liste des articles

Mamer : Ville en pleine croissance

Le 20/04/2016
1 / 5

Là, où les lotissements fleurissent…

400 logements à venir

Située dans le canton de Capellen et le district de Luxembourg, à quelques kilomètres à l’ouest de la capitale, Mamer figure parmi les communes les plus dynamiques du pays. Depuis plusieurs années, de jeunes familles s’établissent dans cette commune aux charmes multiples. Le point avec son Bourgmestre, Gilles Roth.


Gilles Roth, vous êtes maire de la ville de Mamer. Quels sont les atouts de votre Ville ?

La commune de Mamer compte, avec ses 9000 habitants répartis sur les localités de Mamer (chef-lieu), Capellen et Holzem, parmi les communes les plus actives du pays. Nos habitants et futurs résidents apprécient de vivre aux abords de la capitale du Luxembourg dans un paysage naturel et authentique. Ils jouissent également de la proximité des centres commerciaux.
Des milliers d’emplois ont été créés au sein des trois localités. Le parc d’activités à Capellen est un parfait témoin de cette importante prospérité économique locale. Le centre culturel Kinneksbond et la galerie “Op der Cap” sont les principaux ambassadeurs d’une offre culturelle diversifiée. Pour une éducation et un encadrement fantastiques, nous avons regroupé des infrastructures scolaires et maisons relais modernes au campus scolaire de Capellen, tout comme au campus scolaire « Kinneksbond » de Mamer.
Côté loisirs, les trois localités disposent de forêts, de parcs, et de lieux de détente, de sentiers autopédestres et de pistes cyclables, d’aires de jeux et de sports, des terrains multisports et de halls sportifs pour tout âge. Mamer vaut le détour pour diverses raisons.

Comment est composée la Commune ?

Mamer s’étend sur 17,2 km2 et recense les deux tiers de la population. Capellen compte près de 1677 habitants pour une superficie de 3,2 km2, et Holzem 631 résidents établis sur 7,4 km2. L’activité agricole reste présente au sein de ces trois localités et nous essayons de préserver au mieux la qualité de vie et le cadre verdoyant que nous offrons ici. Nous sommes intégrés à plusieurs réseaux qui agissent pour l’environnement, tel que le “Klima-Bündis Lëtzebuerg” dont les 37 communes membres agissent en faveur de la protection du climat. Nous sommes également en train d’établir une stratégie énergétique dans le cadre du pacte climat : d’ici 2020, l’approvisionnement en énergie de la commune devra être couvert en grande partie par des énergies renouvelables. Dernier exemple, depuis le 15 mai 2015, Mamer a été certifiée en tant que « Fairtrade Gemeng ». Cela signifie que nous soutenons le commerce équitable et les petits producteurs défavorisés au Sud.  Actuellement, il y a 22 communes qui sont certifiées. En terme de mobilité, la commune de Mamer est desservie par 3 gares ferroviaires : Capellen, Mamer et Mamer-Lycée. La gare de Capellen, ainsi que la gare de Mamer sont aménagées d’un Park and Ride et d’une salle d’attente.

Quels types d’infrastructures offrez-vous à vos résidents ?

Nous agissons à tous les niveaux et pour tous les âges. À commencer par les infrastructures scolaires. Depuis 2015, le campus « Kinneksbond » regroupe sur un même site des bâtiments scolaires modernes avec un équipement didactique performant, un hall sportif, des terrains multisports, ainsi que des aires de jeux adaptés à tous les groupes d’âge. Actuellement, l’école fondamentale de Mamer accueille plus que 700 élèves de l’enseignement précoce au cycle 4.2. Avec plus de 83 nationalités dans la commune, l’école européenne est aussi une vraie aubaine. Les enfants sont pris en charge de la maternelle au secondaire. La Maison relais offre aux enfants de 3 à 12 ans un Service d’accueil, d’encadrement et d’accompagnement.
Au niveau des infrastructures sportives, le hall sportif Kinneksbond sert aux activités sportives scolaires et aux activités des clubs et associations de la commune de Mamer. Au sein de la commune, vous retrouverez aussi le centre de tennis Paul Glück, le Hall sportif « Nicolas Frantz », le complexe sportif et Stade « François Trausch », la piscine Josy Barthel Mamer et un terrain de Beach Volleyball à Capellen.

Au niveau des loisirs, que proposez-vous ?

Quant aux infrastructures de loisirs, le parc « Brill » est à la fois un endroit de détente et de loisirs, pour petits et grands. La commune de Mamer compte actuellement 19 aires de jeux dont 17 sont munies du label « Sécher Spillplatzen ». Enfin, retenons le site « Op der Drëps », lieu de loisir à la lisière de la forêt communale et aux alentours de la « Thillsmillen ». Le Centre Culturel Mamer met en avant une programmation diversifiée allant des musiques aux arts de la scène, en passant par la littérature et les arts plastiques, et impliquant des artistes venus des quatre coins de la planète. Chaque année, plus de 5000 personnes s’y rendent.

Tous les ans, près de 300 nouveaux habitants s’établissent à Mamer. Comment gérez-vous la pression immobilière ?

En effet, la commune connaît un taux de croissance de 2,6 %. Entre 2000 et 2016, le nombre total d’habitants est passé de 6300 à 9000. 51 % d’entre eux sont luxembourgeois. L’autre moitié est constituée de grandes parties de fonctionnaires internationaux ou expatriés, et la majorité de notre population est âgée entre 40 et 45 ans. Il faut à la fois trouver des solutions pour agrandir notre parc immobilier et essayer de maîtriser au mieux les prix qui ne cessent de flamber. Actuellement, un are vaut 110 000 euros. Les prix d’acquisition des terrains sont très élevés et nous figurons parmi les communes les plus chères.
C’est pourquoi nous avons adopté un Plan d’Aménagement Général qui doit permettre la construction de nouvelles résidences au sein des trois localités. Ce nouveau PAG prévoit également une densification du tissu urbain, situé le long de la route d’Arlon à Mamer, pour prévoir la construction d’immeubles résidentiels dans les mois à venir et par la même occasion, endiguer les prix.

Quel est le projet immobilier le plus important ?

Dès le mois de juin, et en partenariat principal avec le Fonds du Logement (à 71,68 %), 220 logements seront construits au sein du lieu-dit Op-Bierg près du Lycée Josy Barthel à Mamer sur 5 hectares, dont 150 seront réservés aux logements sociaux. Cela représente près de 45 unités de constructions, soit 43 maisons unifamiliales, et 170 appartements. L’objectif de ce projet d’envergure, du nom de Wëltgebond, est de permettre aux jeunes de notre commune de rester ici. De manière générale, nous tenons à ce que 10 % des logements de chaque lotissement soient à coût modéré et réalisés avec le SNHBM ou le Fonds du Logement.
Un lotissement plus petit va être construit à Capellen. « Zowerfeld » comprendra 58 logements. Et un autre, « Op-frounert » à Holzem où 39 logements seront aussi créés. Nous espérons offrir près de 400 nouveaux logements en tout d’ici les cinq prochaines années.

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

Un développement harmonieux de la commune où les gens aiment bien vivre !



Auteur:
Emilie Di Vincenzo.
Revenir à la liste des articles