Mardi 06 Mars 2018

Quelle température pour votre habitation ?

Quelle température pour votre habitation ?
La température idéale des logements, celle conseillée par les pouvoirs publics, se situe autour de 19°C.  Si certains considèrent qu’il s’agit d’une limite raisonnable, d’autres, au contraire, pensent qu’elle ne permet pas d’atteindre un niveau de confort satisfaisant. La solution idéale, celle qui pourrait réconcilier les frileux, et ceux qui le sont moins, ne serait-elle pas d’adapter la température de la maison ou de l’appartement à chaque pièce et à chaque usage ? 
 

La température idéale d’un logement soumise aux contraintes économiques et écologiques 

En dehors du ressenti, il y a bien sûr les contraintes économiques et écologiques. On considère qu’un degré de plus représente 7% de consommation supplémentaire. Un chiffre qui peut faire réfléchir au moment de pousser un peu le thermostat du chauffage. L’autre argument de poids est celui de l’impact du chauffage sur l’environnement. Qu’il s’agisse de réchauffement climatique ou de pollution atmosphérique, le chauffage est à présent considéré comme le premier facteur d’aggravation de ces dangers, qui mettent en péril l’équilibre de la planète et nuisent à la santé de ses habitants. 
 

Quand trop de chauffage dans une habitation nuit au confort de ses occupants


Une maison trop chauffée n’est pas forcément synonyme de confort, car cela entraîne l’apparition de certains symptômes plus ou moins désagréables :  

•    un dessèchement de la peau, des muqueuses et des bronches ;
•    une mauvaise circulation du sang ;
•    des maux de tête ;
•    des problèmes oto-rhino-laryngologiques dus à une plus grande vulnérabilité face aux microbes.
 

Moduler la température du logement pour un plus grand confort  


Une maison ou un appartement confortable, c’est avant tout une température adaptée à chaque pièce. Les températures préconisées pour chaque pièce sont de l’ordre de : 

•    19°C dans les pièces à vivre ;
•    16°C dans la chambre ;
•    entre 18°C et 21°C dans la chambre de bébé, tout en évitant les chauffages d’appoint, qui peuvent s’avérer dangereux ;
•    de 21°C à 22°C dans la salle de bain. 
 
Tout le monde n’a pas la même sensibilité au froid. Celle-ci varie non seulement en fonction des individus, mais aussi en fonction de l’âge et des conditions de santé. Les plus frileux peuvent s’autoriser 2°C à 3°C de plus par rapport aux températures conseillées.
 

Surveiller le taux d’humidité pour un logement plus sain

Si un air trop sec peut entraîner un véritable inconfort, un air trop humide favorise le développement des microbes. On considère que le taux d’humidité idéal se situe entre 50 et 55 %. Peu de personnes pensent à vérifier le taux d’humidité de leur habitation, il constitue pourtant un élément important de confort et de santé.    

A l’heure où l’on parle beaucoup de réchauffement climatique et de précarité énergétique, la question du chauffage est un sujet de société qui prend de plus en plus d’importance. Entre des logements trop chauffés, et d’autres qui ne le sont pas assez, l’enjeu est de trouver un équilibre permettant de mieux répartir l’énergie destinée au chauffage.  

Source  : Emilie Di Vincenzo