Revenir à la liste des articles

Schifflange: Un écrin en pleine croissance

Le 02/06/2016
1 / 2
Article de Emilie DI VINCENZO

Schifflange : plus de 2000 habitants en 5 ans

Avec un prix moyen de 4869.00 €/m2, Schifflange représente l’une des villes les plus attractives du pays. Ses nombreuses zones industrielles et la revalorisation ou le développement de ses quartiers lui permettent d’offrir de nouveaux services et infrastructures. Entourée par deux poumons verts, l’ancienne commune rurale profite également d’un cadre exceptionnel. Le point avec son bourgmestre, Roland Schreiner.
 

Monsieur Schreiner, historiquement, comment Schifflange s’est-elle développée ?

Dès la fin du XIXe siècle, Schifflange se développe à travers l’exploitation des mines de fer et la construction des hauts-fourneaux sidérurgiques, reliés au réseau ferroviaire international. Le nombre d’habitants ne fait que croître et nécessite la construction d’infrastructures adaptées aux nouveaux besoins. L’industrie sidérurgique est prometteuse ; des ouvriers en provenance des quatre coins du pays, et de l’étranger, accourent. Le caractère rural de Schifflange disparaît alors au même moment. Ces nouveaux visages font émerger une grande fierté locale qui entraîne une rapide séparation de la commune-mère d’Esch-sur-Alzette, en laquelle Schifflange fut incorporée, lorsque le Baron de Tornaco céda tous ses terrains schifflangeois aux seigneurs d’Esch et de Bervard. En 1876, Schifflange devient une commune indépendante et unisectionnaire.

L’arrivée de la sidérurgie a offert un nouveau visage à la Commune…

En 1912, la fusion de l’ancienne usine de la famille Metz avec les aciéries réunies d’Eich-Dommeldange conduit à l’agrandissement et à la modernisation des installations de l’usine, puis à la construction de maisonnettes pour ouvriers. La population augmente alors de façon considérable. Ces “colonies” attirent des centaines de travailleurs en quête de ces biens qui font défaut dans l’arrière-pays et notamment dans les villages de souche principalement agricole. L’Arbed a fait vivre toute la région du Sud. Notre histoire est caractérisée par la Sidérurgie.

Comment parvient-on à se relever d’une fermeture d’usine qui emploie autant de monde ?

Entre temps, nous avions créé plusieurs zones industrielles qui emploient bon nombre de nos résidents. Cela permet aussi de faire vivre l’économie locale. Beaucoup de monde s’y rend pour consommer. La Zone Monkeler recense les industries lourdes. La zone Letzebuerger Heck est dédiée aux moyennes et petites entreprises. Et la prochaine, en cours de construction, accueillera des entreprises du domaine de l’artisanat et du commerce.
Pour revenir aux friches industrielles, nous réfléchissons à une nouvelle utilisation des sites, comme il a été fait à Belval.

Quelle est la particularité de votre commune ?

Notre commune s’étend sur une superficie totale de 771 ha. 10 100 personnes la composent, dont 60 % de Luxembourgeois ,20 % de Portugais, puis des Italiens, Belges, Allemands et autres nationalités.
Nous détenons un des plus petits territoires du pays, pourtant notre population est assez importante. De par cette particularité, nous savons que nous ne pourrons accueillir plus de 12 000 habitants à terme. Cela provoquerait des problèmes au niveau de la circulation, notamment.

En terme d’infrastructures, quels sont vos atouts ?

Nous pouvons nous targuer d’offrir une haute qualité de vie à nos habitants. Ici, on peut habiter, travailler, participer à une des nombreuses associations culturelles, sportives ou de loisirs. Nous avons également la chance de vivre dans un écrin de verdure. En effet, au nord comme au sud, nous détenons deux réserves naturelles, deux poumons verts.
Au niveau des transports, nous bénéficions de lignes de bus régulières, d’une gare ferroviaire. Desservie par l’autoroute A13, la commune se situe idéalement entre Luxembourg-Ville, Esch/Alzette et Dudelange. 
Schifflange s’est développée ces dernières années pour devenir une des communes les plus dynamiques du Luxembourg. Les nombreux commerces de quartier, la transformation complète du centre-ville et l’amélioration constante de ses infrastructures font de Schifflange une ville moderne La proximité immédiate du pôle commercial et d’activité de Foetz rend aussi la situation plus attractive.

En quelques années, le nombre d’habitants a augmenté de façon considérable, à quoi cela est-il dû ?

Le développement de la Cité nous a permis de passer de 8000 habitants en 2012 à plus de 10 000 aujourd’hui. C’est une croissance rapide. L’émergence de nouveaux quartiers a favorisé l’arrivée de nouveaux ménages.

Beaucoup de nouveaux lotissements sont en cours de construction. Pouvez-vous nous les présenter ?

Le domaine Floréa ou quartier "Op Hudelen" est un quartier résidentiel paisible, situé à une minute du centre de Schifflange. FLOREA offre le parfait équilibre entre la tranquillité d’un lotissement verdoyant et la commodité de nombreux services de proximité : écoles, crèche, aire de jeux... En étant proche d’Esch/Alzette et de Luxembourg, les habitants du Domaine profitent à la fois des commerces et services urbains. FLOREA est aujourd’hui un quartier de vie, où de nombreux logements sont déjà habités. Cela devrait représenter 1200 habitants supplémentaires.
Par ailleurs, le PAP an der Millen, situé à la nouvelle entrée de Schifflange, soit à deux minutes à pied du  centre, représente 58 logements en cours de construction, 43 en préparation et 51 à venir. Le PAP am mittelsten Dorf, situé en plein cœur de Schifflange entre la rue Basse et rue du Fossé, représente 18 unités d’habitation. Le PAP La Libération est un futur projet de 25 logements pour étudiants. Au centre de Schifflange, 55 logements et 18 logements pour jeunes sont prévus. Enfin, nous recensons 27 autres logements autorisés et en construction partielle dans la ville.
 

Pour l’avenir, qu’espérez-vous ?

Avec la mise en vigueur de notre nouveau Plan d’Aménagement Général (PAG) en 2012, on s’est donné un outil performant permettant de développer Schifflange de façon harmonieuse en réunissant les notions de l’habitat, du développement économique et de l’environnement. J’espère que notre Commune se développera de façon à garantir une qualité de vie exceptionnelle à nos citoyens. Le projet-phare du réaménagement urbanistique du centre de la localité dans le cadre de la suppression de nos trois passages à niveau en est un élément-clé.

Légende pour la photo : 
Le Domaine Floréa est un nouveau quartier composé de plusieurs résidences, dont la commercialisation est gérée par www.impakt.lu
 
Revenir à la liste des articles