Revenir à la liste des articles

Un carport avec panneaux photovoltaïques, c'est plus pratique !

Le 31/07/2019

Voiture électrique

Un carport avec panneaux photovoltaïques, c’est plus pratique !

Rouler en voiture électrique, c’est bien. Se garer sous un carport équipé de panneaux solaires pour la recharger, c’est encore mieux, plus écologique et plus économique !

Il suffisait d’y penser. A l’origine, ce sont des propriétaires de maisons désireux de s’équiper de panneaux photovoltaïques qui ont incité les ingénieurs et architectes à imaginer le concept. Parce qu’ils ne souhaitaient pas poser les panneaux sur le toit pour des raisons esthétiques (ou parce que la réglementation locale ne le permettait pas), ces propriétaires se sont vu proposer une alternative : installer ces panneaux sur des abris de jardin !

Il n’y avait plus qu’un pas… ou parfois quelques mètres pour étendre le principe aux abris destinés aux voitures.

Voilà comment désormais il est possible de faire coup double. Via un carport équipé de capteurs photovoltaïques, tout un chacun a la possibilité de rouler en voiture électrique tout en alimentant l’automobile en énergie propre. C’est écologique (pas de risque que l’électricité produite soit issue de centrales nucléaires ou thermiques) et bien plus économique (une part de l’électricité produite pouvant même être utilisée pour d’autres équipements de la maison ou être revendue) !

 

Avec ou sans batterie

Avant d’envisager l’achat et l’installation d’un tel équipement, des études préalables sont nécessaires. Sans compter la nécessité de s’assurer que la construction de l’abri, équipé ou non de panneaux, nécessite ou pas une autorisation administrative.

Il s’agit ensuite de choisir le mode d’utilisation de l’électricité produite. Soit celle-ci est entièrement revendue à un opérateur, et la redevance qui vous revient permet d’alléger la facture énergétique.

Soit tout ou une partie de l’électricité permet de charger directement la voiture quand elle est stationnée (via une prise et un onduleur adapté) et même, de surcroît, une batterie qui stockera l’électricité destinée au véhicule.

Pour affiner votre choix, une étude précise de vos habitudes d’automobiliste s’avère nécessaire : nombre de km parcourus, nombre d’heures dans la journée ou pendant la nuit durant lesquelles le véhicule sera stationné sous le carport…

D’autres facteurs peuvent nuancer ces études. Sans compter que l’évolution technologique est rapide dans ces différents secteurs : les modèles d’auto électrique (100 % ou hybrides) comme les modèles de batterie et les capacités de production des panneaux se perfectionnent continuellement.
 

Tout a un prix

L’assistance de spécialistes paraît évidemment incontournable avant d’investir. Et une bonne calculette également pour inclure tous les paramètres. Quoi qu’il en soit, entre le coût de la structure du carport (qui varie en fonction de sa dimension, du matériau choisi — bois ou alu, par exemple —), celui des panneaux photovoltaïques, des installations les reliant ou pas à l’habitation, voire celui d’une batterie relais pour recharger la voiture, la facture se monte logiquement au-dessus des 10 000 euros.

Les économies réalisées à moyen terme, la satisfaction de rouler propre à 100 % compensent alors la note. Sauf si le reste de l’habitation est mal isolé ! Le comportement de l’automobiliste vertueux est alors, économiquement et écologiquement, annulé par celui du citoyen-consommateur qui a oublié d’installer du triple-vitrage ou n’utilise pas des ampoules basse consommation !

Ultime précision : rien n’interdit de réfléchir à des carports partagés entre voisins pour mutualiser les investissements et bien sûr, dans certaines entreprises, d’envisager des équipements pour que les salariés puissent recharger leurs véhicules durant leur temps de travail (ainsi que la flotte de la société, évidemment !). Non seulement ce domaine évolue à la vitesse grand V, mais les habitudes sociales aussi. Vive l'e-carport, pour employer l’expression désormais consacrée.

 

Par Emilie Di Vincenzo
Image : Shutterstock

Revenir à la liste des articles