Revenir à la liste des articles

Une pièce en plus sous les toits 

Le 21/10/2019

Une pièce en plus sous les toits 

Lorsque l’espace vient à manquer, aménager les combles est souvent la solution la plus simple et la plus économique pour créer les quelques mètres carrés nécessaires à la mise en œuvre de nouveaux projets. Les travaux engagés sont immédiatement rentabilisés, puisqu’une fois aménagés, les combles se transforment en surface habitable et apportent une vraie valeur ajoutée à la maison, tout particulièrement dans les secteurs où le prix du mètre carré est élevé. Dernier point intéressant, et non des moindres, le charme indéniable des poutres et soupentes apporte beaucoup de cachet aux nouvelles pièces.      

Les combles sont-ils toujours aménageables ?  

Vous vous imaginez déjà peut-être dans vos jolis combles aménagés, mais, prenez quand même le temps de vous assurer de la faisabilité du projet, notamment de vérifier la hauteur disponible sous le toit et du  type de charpente dont vous disposez. En effet, une hauteur minimum de 2,30 m est nécessaire pour pouvoir aménager les combles. En dessous de celle-ci, l’aménagement des combles reste possible, mais contraint à surélever la toiture, ce qui entraîne des travaux lourds. Les charpentes traditionnelles des maisons anciennes offrent généralement des volumes importants sans obstacles, mais ce n’est pas le cas des constructions plus récentes. Les charpentes à fermettes que l’on trouve dans les constructions postérieures aux années 60 doivent être modifiées pour libérer de l’espace au sol, ce qui représente des difficultés techniques et des travaux importants.  

L’accès aux combles, un élément à prévoir avant le début des travaux 

Il est toujours possible de se contenter d’une échelle de meunier pour accéder aux combles, c’est une solution simple et économique mais peu pratique. Si l’on doit accéder aux combles fréquemment, l’installation d’un escalier paraît indispensable. Son emprise au sol étant importante, de 1,60 m2 à 4 m2, en fonction de sa forme, il vaut mieux prévoir son emplacement avant de lancer les travaux. L’escalier hélicoïdal est esthétique et occupe peu de place, mais il ne permet pas le passage de gros meubles et n’est sûrement pas le modèle offrant le plus de sécurité. On lui préfère généralement les modèles droits, ou à multi volées, plus pratiques et plus sûrs.  

Des fenêtres de toit pour éclairer les combles   

La fenêtre de toit est la solution la plus fréquemment retenue pour faire pénétrer la lumière naturelle dans les combles. Elle apporte un maximum de lumière, se décline dans de nombreuses dimensions et s’installe rapidement. Les fenêtres situées en hauteur, et donc peu accessibles, peuvent être motorisées, ce qui permet d’en piloter l’ouverture et la fermeture à distance. Les nombreux accessoires proposés par les fabricants contribuent au confort et à l’esthétique de la pièce : store tamisant, occultant, vénitien, pare-soleil, moustiquaire, volet, etc. Les vitrages des fenêtres de toit sont des capteurs thermiques importants, mais cet inconvénient peut être corrigé en adoptant des vitrages à isolation renforcée qui permettent de limiter l’élévation de la température dans la pièce en été. Autre dispositif intéressant, le détecteur de pluie, il commande la fermeture automatique de la fenêtre à l’apparition des premières gouttes.  

Profiter de l’aménagement des combles pour isoler la toiture 

L’aménagement des combles est une excellente occasion de s’intéresser à l’isolation de la maison. Quand on sait qu’une toiture mal isolée est responsable de 30% des déperditions énergétiques, cela apporte une motivation supplémentaire. Les pièces sous les toits étant particulièrement exposées au froid en hiver et à la chaleur en été, une bonne isolation est aussi un élément indispensable au confort des occupants. Aux côtés de matériaux classiques, laine de verre, de roche, mousse de polyuréthane, polystyrène, d’autres matériaux comme le chanvre, le lin, la laine de mouton ou le textile recyclé suscite l’intérêt d’une nouvelle clientèle en recherche constante de matériaux naturels et écologiques.     

Texte : Emilie Di Vincenzo
Photo : Unsplash

Revenir à la liste des articles