Esch-Belval

Vivre au Luxembourg : zoom sur la ville d’Esch-sur-Alzette

Entre histoire et patrimoine, venez découvrir Esch, une ville au charme sans pareil dans le Grand-Duché du Luxembourg. 

Habiter à Esch, c’est faire le choix d’un lieu paisible et animé qui conviendra à toute la famille. Située non loin de la capitale luxembourgeoise, la nature y est d’une beauté à couper le souffle. 

Avec un prix de l’immobilier modéré, acheter un bien à Esch est accessible pour de nombreuses familles ravies de pouvoir s’installer dans un coin idyllique.

S’installer à Esch-sur-Alzette

Avec 36 000 habitants, Esch-sur-Alzette est la seconde plus grande ville du Luxembourg (114 000 habitants). 

C’est une ville dynamique qui présente de nombreux atouts. 

  1. Quelles infrastructures éducatives ? 

L’éducation est une priorité de la politique de la ville. Les maisons-relais en sont la parfaite illustration pour assurer un enseignement continu pour les enfants âgés de 0 à 12 ans. 

Les Eschois bénéficient de plusieurs écoles primaires et collèges pour garantir un apprentissage de qualité, ainsi que d’un lycée pour accompagner les enfants tout au long de leur scolarité avant de partir pour des études supérieures. 

Un système de ramassage scolaire a été mis en place pour permettre une totale autonomie de l’élève et soutenir les parents dans l’éducation de leurs enfants. 

  1. Que peut-on visiter à Esch-sur-Alzette ? 

La ville eschoise propose un panel d'activités et bénéficie de nombreux lieux à visiter pour animer la vie sociale de ses habitants et attirer les touristes du monde entier. 

C’est avant tout pour ces parcs luxuriants qu’Esch est connue, des jardins fleuris d’exception qui font sa renommée. L’idéal pour se prélasser le week-end et jouer en famille dans une ambiance chaleureuse et conviviale. 

Son passé religieux catholique offre un spectacle grandiose avec plusieurs églises d’une beauté incroyable. L’église Saint-Joseph est un monument incontournable, de style architectural néogothique, que l’on peut visiter en plein centre d’Esch. 

Les quartiers de la vieille ville sont très vivants, proposant des magasins pour faire du shopping ou profiter d’un verre entre amis. 

Pour les amateurs de culture et de musique, un théâtre et un conservatoire animent la vie des locaux. 

Esch-sur-Alzette est une alternative intéressante pour conjuguer la ville et la nature tout en étant proche de la capitale luxembourgeoise. En effet, très bien desservie, la ville permet de relier Luxembourg rapidement pour y faire des affaires ou s’y rendre quelques fois par mois pour occuper ses week-ends. 

biens a vendre

Immobilier Luxembourg : les prix sur la commune d’Esch-sur-Alzette

S’installer à Esch pour profiter de ce cadre bucolique et vert est un choix que de nombreux Luxembourgeois et frontaliers ont fait. 

Une ville avec un marché de l’emploi attractif et des infrastructures éducatives et de loisirs qui lui offrent de nombreux avantages sur les communes voisines. 

Le prix de l’immobilier à Esch est relativement intéressant. Il faut par exemple compter 6 478 euros du mètre carré pour une appartement construit et un peu plus de 7 101 euros pour un appartement VEFA (Ventes en Etat Futur d'Achèvement).

Si vous préférez vous tourner vers la location d’un appartement à Esch-sur-Alzette, estimez un prix au m2 de 33,17 euros en moyenne.

 biens a louer

L’histoire de la ville d’Esch-sur-Alzette

Située au sud du Luxembourg, Esch-sur-Alzette est une terre industrielle. Riche en fer, elle a été pendant longtemps un haut lieu de la sidérurgie du Grand-Duché. 

Sa forte exploitation minière lui aura également donné le nom de Terre Rouges en raison de la couleur des sols du sud et du sud-Ouest du Luxembourg. 

Une histoire millénaire qui se lit dans chaque recoin de la ville. Un passé qui se mélange avec celui de ses voisins frontaliers et qui lui offre aujourd’hui une richesse culturelle incomparable. 

Elle sera détruite à de nombreuses reprises, une première fois en 1677, puis une seconde fois pendant la Révolution française, ce qui ne lui permettra pas de se développer économiquement et de trouver une stabilité suffisante pour compter dans le paysage luxembourgeois. 

Il faudra attendre le 19e siècle pour voir le rayonnement de la ville augmenter, ce qui lui vaudra le nom de “Métropole du fer”, de par son expansion rapide autour de cette manne économique localisée dans les sous-sols. 

D’un petit village jusqu’à la fin des années 1830, Esch devient chef-lieu du canton et continue de s’étendre. 

Le 20e siècle marque les années fastes d’Esch-sur-Alzette qui, attirant des ouvriers de l’Europe entière, passe de 600 à plus de 30 000 habitants en 1930. Une population éclectique qui, aujourd’hui encore, s'observe avec 30 % d’étrangers répartis sur une superficie de 14 km².

Passé les années 70, elle finira par décliner petit à petit avec des fermetures à répétition d’usines d’extraction de minerai. Il ne restera de cette époque que quelques fours électriques qui ne font plus travailler que 20 % de la population active.